Huit Clos
de
Eric BEAUVILLAIN

Les textes

Les auteurs

Les éditeurs à compte d'éditeur

Les sites d'auto édition (édition à compte d'auteur)

La publication

Les droits

Les réprésentations

Le reste du monde

A propos du site

Contact

 


FormeThéâtre
GenreComédie
EpoqueContemporaine
PublicAdultes et adolescents
Troupe(s)Adultes
ThèmesHuis clos, Mensonge, Relations employé - employeur
Durée90 minutes
Distribution(s)1H 7Fe    2H 6Fe    3H 5Fe    4H 4Fe    5H 3Fe    6H 2Fe       
Explications
Distribution modulableOui
Détails sur la distributionLa pièce nécessite 8 comédiens dont 1 homme et 2 femmes. Vous pouvez donc imaginer toutes les combinaisons allant de 7 femmes et 1 homme à 2 femmes et 6 hommes
VersifiéNon
Jouable en plein airNon
CostumeContemporains.
Costumes de travail pour les deux employés de l'entreprise pharmaceutique, le livreur de pizza et la secrétaire ; plus chic pour l'épouse et le visiteur ; "normaux" pour les autres.
Décor et accessoiresIl représente un abri "atomique" et peut être minimaliste comme bien meublé.
Niveau de langueC1 - Autonome
Explications
SynopsisDans une entreprise pharmaco-chimique, l'alarme sonne : un produit dangereux s'est dispersé dans l'air ! Le patron se réfugie dans son abri secret avec sa secrétaire. Mais lui qui espérait y passer du bon temps... c'était sans compter sur 6 personnes qui allaient le rejoindre !
Droits d'auteur pour les représentationsSACD   Barème pour les troupes d'amateurs
Site de l'auteurhttp://ericbeauvillain.free.fr
Commentaire de l'auteurComédie en huis clos
Publication sur le site03/10/2016
Le texteTélécharger le texte
Contacter l'auteurericbeauvillain@free.fr
ou
Formulaire de contact de l'auteur
L'autorisationDemander l'autorisation à l'auteur
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les amateurs
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les professionnels

 

Les textes du même genre (Comédie)

Les textes sur le même thème (Huis clos, Mensonge, Relations employé - employeur)

Les textes du même auteur (Eric BEAUVILLAIN)